Le Pop Art et la société de consommation

Les deux derniers cours sur la marchandisation de l’art et la fonction de l’objet dans notre société m’ont donné envie de parler d’un courant artistique qui, à mon avis, serait intéressant à mettre en parallèle avec le contenu du cours : Le Pop Art.

Le Pop Art est un courant artistique qui voit le jour en Amérique dans les années 60 et qui est, en quelque sorte, une représentation de la culture de masse par l’art.  Que ce soit en la glorifiant ou en la critiquant, on peut dire que les artistes de ce courant s’inspirent beaucoup de la société de consommation. En effet, de façon simplifiée, le Pop Art a pour but de mettre en valeur des objets de consommation auxquels on porte habituellement peu d’attention en le transformant en œuvre artistique ce qui, inévitablement, altére leur sens de base. On pourrait donc dire que le Pop Art est totalement différent de l’art classique. Depuis toujours, l’art classique a l’ambition de capter des moments éphémères en les transposant en œuvre chargée d’une aura. Le Pop Art, quant à lui, désire mettre en avant des objets du quotidien dont on oublie souvent la beauté, compte tenu le fait qu’ils sont produits et vendus en énorme quantité. Selon ces artistes,  si l’on prend un élément du quotidien et qu’on l’isole de son contexte, celui-ci peut très bien devenir un objet de contemplation au même titre que toute autre œuvre d’art.

Cependant, pour faire un lien avec le texte de Benjamin, les artistes de ce courant reproduisent parfois leurs œuvres en plusieurs copies,  ce qui vient remettre en question tout le principe de la valeur (l’aura) d’une œuvre qui est dû à son unicité. Malgré cela, un aspect que je trouve intéressant du Pop Art, c’est la nouvelle forme de durabilité qu’il offre à l’objet. Avant, les objets avaient une durée de vie beaucoup plus longue que celle des hommes, mais, aujourd’hui, ceux-ci sont obsolescents. Je trouve donc que le Pop Art, malgré sa vision particulière de ce qu’est une œuvre d’art, a pour avantage de nous faire voir les objets autrement qu’un simple produit de consommation éphémère.

LA média maniaque

Quand on y songe, les grands magasins sont comme des musées – Andy Warhol

Une réflexion sur “Le Pop Art et la société de consommation

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s